Chronique d'Emmanuel




Chronique radio FAJET du 14 et 15 septembre 2017


Comme chaque année, le mois de septembre nous donne à tous, l’occasion de vivre de nombreuses découvertes ! Et je pense particulièrement aux enfants qui, depuis maintenant deux semaines déjà, dans nos grandes villes comme dans tous nos villages, ont retrouvé avec l’école et ses rythmes de vie, leurs camarades de classe et leurs maîtres d’école ! La rentrée scolaire est vraiment pour eux comme une nouvelle année qui débute, je veux dire comme un de ces moments importants, parce qu’elle va leur demander des efforts pour acquérir de nouvelles connaissances, bien sûr ; parce qu’elle va leur donner l’occasion à nouveau surtout, de retrouver de nouveaux camarades à l’école, ou au collège et ainsi, d’apprendre à « tisser des liens » de camaraderie, de travailler ensemble, bref de découvrir toute la richesse de vivre avec les autres !

C’est là, me semble-t- il, une expérience tout à fait importante pour les enfants, comme elle l’a été autrefois pour nous autres, les adultes ! Le retour possible à la semaine de quatre jours, pour nombre d’école primaire, ou encore, le dédoublement des CP à 12 élèves, avec l’objectif au bout de l’année, que tous sachent « lire, écrire, compter, et apprenne à vivre ensemble » sera sans aucun doute, pour les plus jeunes, une expérience toute nouvelle qui peut donner un nouveau visage de l’école primaire.
Les médias, comme on pouvait s’y attendre, n’ont pas manqué de leur coté, de profiter de cette rentrée scolaire, pour mettre encore l’école sous les feux de l’actualité : avec des questions, parfois plus polémiques à mon sens, comme celle de l’usage ou non des téléphones portables dans les classes ; ou encore, de la dérogation possible à l’interdiction de fumer dans les lycées, puisqu’il devient dangereux de le faire au dehors, devant les portes de l’établissement ! Questions parmi d’autres, qui devrait faire appel au bon sens, me semble-t- il, afin de « sauver l‘école » en donnant la priorité à un retour d’une découverte des valeurs, si nécessaire et utile à l’apprentissage, pour un vivre ensemble !
Si quelques réformes de structures s’avèrent souvent importantes, c’est davantage d’une réforme de l’ambiance dont la vie scolaire, me semble-t- il, a besoin, dans l’ensemble de nos établissements scolaires. Des situations de violence perdurent, comme nous le savons bien ! La majorité des élèves sont souvent heureux de venir au collège, ou au lycée, mais il existe encore des lieux ou cela est encore parfois « un enfer » pour un petit nombre de jeunes, parce qu’ils sont victimes de brimades ou de petites délinquances de la part de quelques uns. Les compagnies d’assurance d’ailleurs, ne sont s’y pas tromper, lorsqu’elles proposent aux parents, de couvrir le racket dans son offre de rentrée, ou de protéger les enseignants, en cas d’agression. Oui, il convient de d’accueillir la nouveauté, de « changer » rapidement « l’ambiance à l’école » pour qu’elle redevienne, grâce à l’effort de chacun, ce qu’elle doit être pour tous : un lieu d’apprentissage et de découverte et de connaissance, certes, mais aussi, un lieu de rencontre des autres et d’échange des richesses que permet le « vivre ensemble ».


Emmanuel Leroux

 

 

(14/09/2017 - 15h34'33 - chroniq)
| More