Chronique d'Emmanuel



 Chronique Radio FAJET du 15/16 février 2014. Le post bac -

Mais, que puis-je donc faire, demain ? Dans quelle activité, dans quel métier, m’investir  ? Ce sont là les questions, me semble-t-il, que doivent se poser en ce moment de nombreux jeunes en classe de terminal dans les lycées. Une question difficile pour certains, pas très claire encore pour d’autres, tant prendre la décision de son orientation vers le métier que l’on souhaiterait exercer demain, n’est effectivement pas de nos jours toujours évidente. Dans une société où la crainte du chômage embrume encore largement, les esprits et la vision de l’avenir, le parcours d’étude à entreprendre après le bac pour une formation longue, dans de grandes écoles ou en facultés, débouchant sur un métier que l’on aimerait exercer, doit apparaître pour nombre de jeunes, vraiment comme un « parcours du combattant ! »

Ce parcours, on ne le sait pas toujours, connaît en ce moment, sa première étape  pour les élèves actuellement en classe Terminal, dans les lycées ! Si les épreuves du bac, toutes sections confondues, qu’il s’agit bien évidemment de réussir, sont bien prévues dans quelques mois, au mois de juin, c’est maintenant, jusqu’au 20 mars prochain, le moment pour tous les futurs candidats, de s’inscrire « en post bac » c’est à dire à formuler sur internet dans un site de l’Education nationale, leurs vœux de formation dans lesquelles ils souhaiteraient s’engager l’an prochain.

Cette démarche est donc importante pour tous ces futurs bacheliers. Et elle mérite pour le moins, réflexion et investissement ! Cette formation en faculté ou en grandes écoles, va déterminer en effet, largement leur avenir. Cette possibilité qui est offerte aujourd’hui à chacun, de choisir la formation dans laquelle ils désirent s’investir est évidemment une chance formidable, une décision importante ! Bien sûr, ce choix se trouve, pour une part limité, orienté déjà par les contraintes des filières dans lesquels ils se trouvent déjà depuis la classe de seconde ; mais, confirmer maintenant la formation qui les intéresseraient après le lycée, peut à mon avis, leur donner des informations utiles pour construire leur avenir, et s’épanouir dans le travail qu’ils désireraient réaliser demain

Souhaitons aussi bon vent, à tous ces futurs bacheliers ; qu’ils trouvent, dans les choix de formation qu’ils auront retenus, la motivation et le courage de s’investir demain, dans des projets d’étude qui leur permettra d’exercer une activité sociale intéressante. Elle le sera dans la mesure où ils s’y lanceront avec désir et volonté, et qu’ils apercevront combien le métier qu’ils préparent, les engageront dans la société, au service de tous.

Emmanuel Leroux

 


 

(27/01/2017 - 09h26'36 - chroniq)
| More